Sur les bords du Rhône et sous la glycine

16 avril 2016

Atelier d’écriture organisé dans le cadre de l’Association Vivre la Plaine de l’Abbaye.

Avec la participation de : Aurore, Christine, Jeff, Marie-Antoinette, Nadine, Océane, Sigrun, Solène, Valérie … et le chat de Sigrun.

Animé par Guillemette de Grissac

Il y a le parfum sauvage du foin

Il y a le parfum sauvage du foin
Il y a un petit bois caché, bien caché
Il y a le regard curieux d’un enfant
Il y a un geste maladroit en caressant une fleur

Il y a le bruit du canal et du vent
Il y a une musique qui se perd au loin
Il y a du brouillard léger comme la neige
Il y a des taches blanches d’aubépine en forme d’étoiles

Il y a un paysage animé tout autour de nous
Il y a la vie de la nature qui se réveille au printemps
Il y a une émotion qui fait battre nos cœurs
Il y a la paix intérieure.

Marie Antoinette

Balade entre deux rives

Vrroum – vrrroum – vrrroum-voum – vroooouum
Je marche dans les herbes
Crrii – criiss – criiiisss – criiii
herbes hautes
herbes basses
Cuiiin – cuiin – chtong
herbes douces à la caresse
quand je les effleure du bout des doigts
Pin – pon, pin-pon …
La sirène se mêle aux bruits de l’autre rive du Rhône
s’éloigne
Sur la berge, des fleurs
bleu sur fond gris du fleuve
des muscari à toupet
quelle surprise!
Chouiiiii
Le mistral s’élève doucement-doucement
portant l’odeur de l’aubépine jusqu’ici
une promesse
Je soulève le rideau parfumé des fleurs blanches
passe de l’autre côté
la paix

En silence neigent les flocons duveteux des platanes
Un oiseau inconnu de moi chante
dans le lointain et si près

Il se tait, une autre voix s’élève
tiutiu-tuiutuitui …
haut dans le peuplier, plus basse ? le son est partout
tuii-tui-uuuit-trrrrr-uiiiiiii …
Écoute!

Le rossignol va chanter toute la nuit

Sigrun

J’ai vu le ciel bleuté

J’ai vu le ciel bleuté
j’ai vu les fleurs
j’ai vu des beaux galets
j’ai vu des grandes forêts
j’ai entendu le vent souffler
j’ai senti le ciel chauffer
j’ai vu une partie de la nature
Et je garde le reste …

Aurore

J’ai vu le ciel bleu

J’ai vu le ciel bleu
j’ai vu des fleurs de toutes les couleurs
j’ai vu un corbeau des papillons des galets
j’ai vu du thym des abeilles et du lait
j’ai vu du vert des arbres et du pollen
j’ai vu des genêts qui avaient des fourmis à l’intérieur
j’ai vu une partie de la nature et je garde le reste … pour une autre aventure…

Océane

J’ai vu

J’ai vu
j’ai vu une lumière
j’ai senti beaucoup d’amour
j’ai vu un regard
j’ai senti la force de sa protection
j’ai vu un soleil arriver
j’ai senti une enfant naitre
j’ai senti une enfant naitre
et le monde était plus beau avec la douceur de son visage
Merci Mamé

Nadine

Il y a des fleurs blanches clairsemées

Il y a des fleurs blanches clairsemées
Il y a des pierres bordées de couleurs violette et jaunes
Il y a toi qui t’éveilles doucement dans ce vibrant été partagé
Il y a la beauté de la verte nature connectée au ciel bleu
Il y a cette pluie d’argent qui exhale des senteurs de liberté
Il y a ces chants d’oiseaux cristallins
Il y a la gracieuse nature, simple et lumineuse
Il y a les rires de la vie
Il y a les fleurs blotties au creux des cœurs
Ta beauté allumera nos âmes
Je t’aime

Christine

Cailloux sur le chemin

Cailloux sur le chemin
Cailloux bleus gris jaunes bruns
Cailloux semblables au plumage du faisan
Que je salue chaque matin

Valérie

J’ai entendu ce jour la Plaine comme une série américaine
J’ai entendu sirènes moteurs cris de fête foraine
J’ai entendu ce jour dans le Plaine
tant de pollution sonore
tant de sons en désaccord
J’ai entendu l’erreur
sur la bande son
j’ai entendu aussi le bruit du vent et les parades d’amour des oiseaux des insectes et des plantes qui s’offrent aux abeilles

J’ai vu ce jour dans la Plaine le tendre vert des feuilles nouvelles
J’ai vu ce jour dans la Plaine mes lèvres et mes ongles peints de rouge
Comme dans une série américaine

Il y a l’odeur sucrée
Il y a l’odeur d’été
Il y a la glycine et le foin
le jardin et le champ
il y a la douceur du temps
il y a la caresse du vent
il y a le printemps qui revient
ses odeurs que je sens

il y a moi ici qui le vis
et ceux qui ne sont plus

Valérie

Mécanique …

Mécanique tout cela au loin qui me gêne et m’irrite
mécaniques les moteurs les avions le vol de l’hélicoptère

biologique tout ceci tout près qui évoque nos limites
biologiques les oiseaux les poissons ce chardon motif panthère

mécanique biologique bucolique artistique

bucolique le piano mécanique et son pianiste biologique

dans la Plaine

artistique.

Valérie

J’ai vu un oiseau

J’ai vu un oiseau noir au bord du Rhône, sur une branche sans feuille
J’ai vu des engins circuler de l’autre côté de la rive, le frottement des roues sur la route vient siffler à mes oreilles
J’ai vu un ciel sombre et malade
J’ai vu des tours de forme circulaire envahir l‘espace
Je me suis retournée, j’ai abandonné ce monde à la recherche d’un monde sans limite, une douceur à perte de vue …
Et là, je découvre un monde totalement différent
J’ai vu du pollen tomber comme de la neige en plein été
J’ai senti le soleil réchauffer mon cœur gelé
J’ai vu le soleil illuminer cette nature remplie de mystère
J’ai vu les feuilles des arbres former un cocon d’ombre
J’ai entendu des oiseaux chanter
J’ai vu des petites lumières voler de fleur en fleur
J’ai vu des champs de couleur dévaster le paysage
J’ai vu le vrai visage de la nature

Solène

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.