La mauvaise herbe

La poésie est une mauvaise herbe

Comme le renard la buse et le mulot

Elle fait partie des nuisibles

On devrait l’arracher la glyphosater la balancer à Monsanto

Très tenace, la mauvaise herbe

Elle s’élance à travers roche tuile ou ciment

elle vous habille gratos un bout de trottoir

elle vous fait la pelouse moins snob, le green un peu humain

les temples en ruines plus frais

elle est sobre la mauvaise herbe

Contente avec trois miettes

sable, terre poussière presque rien

Prenez-en de la graine

La poésie c’est pareil

On voudrait l’arracher mais on peut pas

sur champ de gravats dans les cratères d’obus

dans le deuil des murs effondrés

au plus près de la mort

derrière les grilles

Elle pousse elle grandit elle déchire elle existe

La Poésie

 

« Je suis la mauvaise herbe, braves gens, braves gens, 

Je pousse en liberté dans les jardins mal fréquentés »  Georges Brassens

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.